Ciel de Kyōto


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Carnets d’écrivains | Recherche

Danielle Dubé, Ciel de Kyōto,coll. « Carnets d’écrivains », septembre 2017, 194 p., 22 $. ISBN : 978-2-89763-040-9 (édition papier) • 978-2-89763-041-6 (édition numérique PDF). 978-2-89763-044-7 (édition papier)

Dix femmes partent pour le Japon

Le Japon, je n’en suis pas encore revenue. De la beauté des milliers de cerisiers en fleurs, sous la pluie ou le soleil, sur les kimonos des femmes. De toutes ces splendeurs printanières qui invitent à la contemplation le long du sentier du philosophe à Kyōto, autour des temples. Des gigantesques bouddhas laqués or supposés apaiser le peuple ou ramener la paix. L’illumination plutôt que la haine. Nous étions dix Québécoises à parcourir ce pays paradoxal, de Tōkyō à l’île sacrée de Miyajima et Kyōto, la majestueuse inoubliable. Mon récit commence à Hiroshima, au parc du Mémorial de la Paix. Des femmes lisent L’amant sous les cerisiers en fleurs.

« Qu’est-ce qu’un carnet littéraire ? C’est peut-être avant tout une sorte de repos de l’écriture de fiction. Le carnet commence en effet souvent au moment où l’écrivain lève la tête de son manuscrit rebelle et se met à considérer ce qui l’entoure. Alors surgit, depuis toujours ajourné, le vieux rêve d’une autre approche, débarrassée du devoir de sens et de logique romanesque, le besoin d’un langage neuf, vagabond, exploratoire, libre. Et c’est parti ! » (Robert Lalonde, directeur de la collection « Carnets d’écrivains »)

Danielle Dubé a publié trois romans et trois récits de voyage dont Les olives noires (prix Robert Cliche), Le carnet de Léo et Un été en Provence. Plus récemment, un recueil de haïkus, Entre toi et moi, avec sa regrettée amie Nicole Houde. Ses livres sont dotés d’une écriture vive et sensuelle qui rejoint les préoccupations actuelles : reprendre contact avec la nature et la solidarité humaine.








Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.