Brève histoire de la nouvelle (short story) aux États-Unis


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Carnets d’écrivains | Recherche

Renald Bérubé, Brève histoire de la nouvelle (short story) aux États-Unis, collection « Réflexion », novembre 2015, 232 p. (84 ill. en noir et blanc, notes, bibliographie, index), 27 $. ISBN : 978-2-924186-92-3 (édition papier) • 978-2-924186-93-0 (édition numérique PDF).

De Washington Irving, Edgar Poe et Henry James à Annie Proulx, Jhumpa Lahiri et Yiyun Li en passant par Fitzgerald, Faulkner, Updike et Carver, la nouvelle états-unienne a su se mettre au monde d’abord, liant influences des pays européens d’origine et apprentissages d’Amérique, continent neuf ; puis se réinventer sans cesse, pour cause de nouveaux arrivants et d’usages littéraires renouvelés. À travers âges et réinventions, la nouvelle étatsunienne est restée fort populaire selon les deux sens du terme, à la fois estimée et vendeuse. De Benjamin Franklin à nos jours, tout un réseau éditorial de journaux, revues et magazines assure sa diffusion et encourage à la lire, tout un réseau de prix et de récompenses encourage les nouvellistes à écrire.

Réaliste ou gothique, policière ou SF, minimaliste ou postmoderniste, la nouvelle états-unienne utilise toutes les pratiques d’écriture, fédérant même le reportage, la chronique ou l’essai, porosité des genres brefs. D’autres noms ? Hawthorne, Hammett, Highsmith, Paley, Moody, Oates…

Renald Bérubé a enseigné les littératures québécoise et états-unienne à l’UQAM et à l’UQAR de 1970 à 2003. En 1975 et 1976, il a écrit pour la radio FM de Radio-Canada les textes de huit émissions d’une heure chacune, les quatre premières portant sur l’histoire des États-Unis, les quatre suivantes sur le Sud des États-Unis et sa littérature (réalisation : André Major). Il fut commissaire de l’exposition Yves Thériault : le pari de l’écriture présentée à la Grande Bibliothèque (Montréal) de septembre 2008 à janvier 2009. Il a fait paraître Les caprices du sport, roman fragmenté, chez Lévesque éditeur en 2010.








Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.