Celle d’avant, celle d’après


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Carnets d’écrivains | Recherche

Louis-Philippe Hébert, Celle d’avant, celle d’après, roman, collection « Réverbération », octobre 2012, 126 p., 22 $. ISBN : 978-2-924186-08-4 (édition papier) • 978-2-924186-09-1 (édition numérique).

Faut-il tuer pour vivre, et combien de meurtres doit-on commettre pour assurer sa simple survie ?

Voici l’histoire d’un homme qui n’a rien appris. Il pourrait s’appeler François Brodeur ou John O’Keefe. Il préfère rester anonyme. Il a ses raisons.

Il a d’abord été un commis dévoué, vendeur dans une boutique mexicaine ; il est devenu libraire, spécialisé dans les rayons des livres de voyage, puis il a fini par vendre de la poterie venant du Mexique.

Tout le monde le tutoie. Pourtant, lui, il vouvoie tout le monde. Il n’a qu’un seul désir : s’accrocher. S’agglutiner serait mieux, mais à qui et à quoi ? Même sa mémoire lui fait parfois défaut. Le décor s’écroule autour de lui.

Le commerce où il travaillait était condamné tout comme l’immeuble où il se trouvait ; la maison où il avait sa chambre a été démolie pour céder la place à un hôtel de prestige ; son exigeante patronne lui voue un amour dans lequel il n’est qu’un exécutant, puis elle le congédie.

Et la femme qu’il aime a disparu.

Mais la vie, serait-ce celle d’un pion, recèle bien des secrets surtout lorsque, comme au jeu d’échecs, le pion atteint la dernière rangée de l’échiquier.

On comprend alors qu’il y a des limites à abuser de quelqu’un…

Louis-Philippe Hébert a écrit près de trente livres dont plusieurs ont été traduits en différentes langues. Parmi ses titres les plus récents, Marie réparatrice a remporté le Prix du Gouverneur général du Conseil des arts du Canada (2015), Vieillir le premier Prix du Festival de la poésie de Montréal (2012) et Le livre des plages le Grand Prix Québecor du Festival international de la poésie de Trois-Rivières (2008). Son précédent roman, James ou Les habits trop amples du boa constrictor, a été publié en 2016 chez Lévesque éditeur. Cette même année, Louis-Philippe Hébert a été nommé Créateur de l’année par le CalQ et le CCL.








Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.