Reine-Aimée Côté


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Carnets d’écrivains | Recherche

Originaire de l’Abitibi, Reine-Aimée Côté vit à Alma au Lac-Saint-Jean. Retraitée de l’enseignement, elle se consacre maintenant à l’écriture. Elle a publié un recueil de nouvelles, Le bal des miséreux (1996), un recueil de poésie, Haillons de lune (1997), ainsi que deux romans : Les bruits (prix Robert-Cliche 2004) et L’échappée des dieux (2009).




Reine-Aimée Côté, Eux, ces instants d’arrière-cour, collection « Carnets d’écrivains », juin 2016, 128 p., 16 $. ISBN : 978-2-89763-018-8 (édition papier) • 978-2-89763-019-5 (édition numérique PDF).

« Qu’est-ce qu’un carnet littéraire ? C’est peut-être avant tout une sorte de repos de l’écriture de fiction. Le carnet commence en effet souvent au moment où l’écrivain lève la tête de son manuscrit rebelle et se met à considérer ce qui l’entoure. Alors surgit, depuis toujours ajourné, le vieux rêve d’une autre approche, débarrassée du devoir de sens et de logique romanesque, le besoin d’un langage neuf, vagabond, exploratoire, libre. Et c’est parti ! » (Robert Lalonde, directeur de la collection « Carnets d’écrivains »)

« Carnet de vie, alors ? Le simple regard sur les choses, trier l’essentiel par l’observation, par la contemplation. […] Débarrassée de l’obligation d’inventer, suivre le cours des choses pour avaler la vie. Est-ce qu’on écrit pour combler le vide ? Où se loge le désir d’écrire ? Dans le cerveau ? Dans l’âme ? »

« Je suis une écrivaine qui enseigne. »
Reine-Aimée Côté évoque son expérience d’enseignante de français — l’école, ses élèves et ses liens avec eux, la pédagogie, l’amour du métier qui fut le sien pendant trente-cinq ans — en alternance avec ses réflexions sur l’écriture, ses lectures, sur la vie, quoi !








Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.