Culs-de-sac


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Carnets d’écrivains | Recherche

Sergio Kokis, Culs-de-sac, nouvelles, collection « Réverbération », janvier 2013, 250 p., 27 $. ISBN : 978-2-924186-12-1 (édition papier) • 978-2-924186-13-8 (édition numérique).

Finaliste au Prix du Gouverneur général 2013 (roman, nouvelles)

Kokis : un conteur fabuleux

« Nous sommes condamnés au doute ; toute tentative de certitude là-dessus est un leurre, une fuite devant l’angoisse. Mieux vaut alors suspendre son jugement et faire semblant que cette vie-ci est la seule, qu’il n’y a pas de deuxième mort. En attendant, il y a le sort de nos semblables : mort et vie, amour, solidarité, souffrance, combat contre l’injustice dans le seul monde que nous pouvons connaître. L’angoisse et le souci, voilà notre condition. Ces sentiments nous rendent plus nobles, ils nous poussent à l’action, ils donnent une valeur morale à la vie. »

De ces longues années pendant lesquelles Sergio Kokis a observé la nature humaine, tant dans la vie qu’en clinique — il a longtemps travaillé comme psychologue —, sont nées ces quinze nouvelles qui racontent l’histoire de personnages arrivant à un point tournant de leur vie. Encore une fois, Kokis prouve qu’il est un conteur fabuleux.

Sergio Kokis est né à Rio de Janeiro en 1944 et vit à Montréal depuis plus de quarante ans. Il a fait de la langue française son outil d’expression littéraire. Oscillant entre deux passions — il est aussi artiste peintre —, Kokis s’est laissé fasciner par la narration et a écrit vingt-trois livres depuis ses débuts comme écrivain en 1994. Parmi ses oeuvres les plus connues, soulignons Le pavillon des miroirs, L’art du maquillage, Le magicien et La gare, qui lui ont valu des prix prestigieux. Plus récemment, Kokis a été finaliste au Prix du Gouverneur général du Conseil des arts du Canada 2013 pour son recueil de nouvelles Culs-de-sac. Nombre de ses livres ont été traduits en plusieurs langues.








Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.