Georges Desmeules


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Carnets d’écrivains | Recherche

Professeur de littérature au collégial, Georges Desmeules s’intéresse aux liens entre science et littérature, comme en fait foi Le projet Syracuse, œuvre qui explore les liens entre mathématiques et baseball. Il a aussi cosigné avec Christiane Lahaie trois ouvrages sur le corpus littéraire québécois et, avec Gilles Pellerin, deux ouvrages sur les mythes littéraires. Prophète de hasard est son deuxième roman.







Georges Desmeules, Prophète de hasard, roman, collection « Réverbération », octobre 2016, 128 p., 23 $. ISBN : 978-2-89763-026-3 (édition papier) • 978-2-89763-027-0 (édition numérique PDF).



« “Nationalité, langues parlées, religion ?” Ses gardes poussent Abel, presque gentiment. Il lui faut réfléchir à sa réponse, alors qu’il n’est même pas sûr de comprendre la question. Personne n’envisage d’exiger qu’on la répète. Au début des migrations sauvages, le Conglomérat avait adopté un sabir composite de volapuk et de novlangue, mâtiné de français international et d’une touche d’esperanto, se souvient vaguement Abel.
— Je suis d’une race qui ne sait pas mourir, je parle français et ne pratique aucune religion, répond-il presque sans hésiter. »

Les changements climatiques ont provoqué le réchauffement de la planète, la montée du niveau des eaux… Dans un avenir à la fois proche et lointain, au Québec, où poussent manguiers, citronniers, palmiers, les grandes crues ont divisé la Capitale. Plus rien ne compte que la survie, dans un monde où une élite s’est approprié la richesse, reléguant la plèbe à cette lointaine banlieue appelée la République.

Nauro, vieux prophète libidineux, a échappé de peu à la mort. Pendant ce temps, son fils, Abel Ritz, chimiste et enquêteur déchu, promène sa carcasse des deux côtés de la rive. Autour de lui gravitent des êtres ambigus dont Frank Sinistra, sordide bluesman occupé à intoxiquer ses semblables. Dans cet univers aux accents volodiniens, seule la loterie nationale intéresse les uns et les autres. Mais Ritz n’a pas renoncé à ce qui subsiste d’humanité en lui. Ni à ce don hérité du Père.











Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.