Filiations


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Carnets d’écrivains | Recherche

Jacques Cardinal, Filiations. Folie, masque et rédemption dans l’œuvre de Michel Tremblay, essai, collection « Réflexion », novembre 2010, 214 p., 25 $, ISBN : 978-2-923844-07-7 (édition papier) • 978-2-923844-17-6 (édition numérique).

Une lecture rigoureuse et pertinente

Depuis plus de quarante ans, Michel Tremblay édifie une œuvre imposante dans laquelle il relate, notamment, la destinée d’une famille de la rue Fabre sur trois générations. Or, au cœur de ce roman familial est enfoui le secret plus ou moins bien gardé d’une relation incestueuse. L’étude de Jacques Cardinal permet de montrer les puissances et les limites de l’imagination et du rêve, le vertige qui s’empare du sujet lorsque l’interdit de l’inceste est transgressé, violence première entravant l’arrimage du sujet à la loi. Ainsi déchiffre-t-on chez Tremblay non pas tant un éloge de la rêverie, du simulacre ou du masque qu’une quête de la parole authentique ; non seulement une célébration du maternel, mais une mise en scène profanatrice de la mère et de son pouvoir. De là se trouve convoqué un certain discours religieux — en particulier catholique — en tant qu’il soutient la quête des apparences, de l’imitation, du mensonge, du secret et du refoulement. L’œuvre de Michel Tremblay apparaît bien à cet égard comme un art du mentir-vrai, une méditation sur la fiction dont l’artifice ne s’oppose pas à la recherche d’une vérité enfin dévoilée.

Jacques Cardinal est professeur de littérature à l’Université de Montréal. Il est l’auteur de : Le roman de l’histoire. Politique et transmission du nom dans Prochain épisode et Trou de mémoire de Hubert Aquin (finaliste au prix Raymond-Klibansky) ; La Paix des Braves. Une lecture politique des Anciens Canadiens de Philippe Aubert de Gaspé ; Le livre des fondations. Incarnation et enquébecquoisement dans Le ciel de Québec de Jacques Ferron (finaliste au prix Jean-Éthier-Blais), Filiations. Folie, masque et rédemption dans l’oeuvre de Michel Tremblay et Humilité et profanation. Au pied de la pente douce de Roger Lemelin.








Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.