Guillaume Lapierre-Desnoyers


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Carnets d’écrivains | Recherche

Guillaume Lapierre-Desnoyers est né à Montréal. Pour ne pas mourir ce soir est son premier roman.



Guillaume Lapierre-Desnoyers, Pour ne pas mourir ce soir, collection « Réverbération », avril 2011, 228 p., 25 $, ISBN : 978-2-923844-51-0 (édition papier) • 978-2-923844-52-7 (édition numérique).

Finaliste au Prix Saint-Pacôme du roman policier 2011

Coup de cœur Saint-Pacôme 2011

Finaliste au Prix Arthur Ellis 2012 (Crime Writers of Canada)
catégorie roman policier écrit en français


Nuits noires, amour-méfiance et assassinats
Photojournalistes en péril


Carl White croyait que son existence était tracée d’avance. Plus de surprises, plus d’enthousiasme, plus la moindre envie de rien. Depuis trois ans, il perd sa vie comme photojournaliste de nuit affecté aux faits divers pour le journal Le Jour, il végète dans un monde nocturne étrange, peuplé de policiers, de dépanneuses et de corps mutilés, quelque part entre la vie et la mort.

Mais en pleine canicule arrive Tania Ficanemo, la nouvelle recrue de L’Express, journal concurrent. Décidément trop vive, trop intelligente, trop belle. Trop. Se tenir loin d’elle semble la meilleure attitude à adopter.

Dans la nuit du 5 au 6 juillet, un accident qui crée une véritable onde de choc dans les médias survient : le ministre de la Justice, percuté par un chauffard, est trouvé mort. Rien pour émouvoir Carl, pourtant aux premières loges. Il a d’autres préoccupations, plus immédiates : tenter d’ignorer Tania tout en cherchant comment avoir le dessus sur elle lors du prochain événement à couvrir. Tania : appuyer sur le frein et sur l’accélérateur en même temps. Attirance. Méfiance.

Cependant, quand les cadavres commencent à s’accumuler autour d’eux, Carl et Tania sont happés par une histoire qui les dépasse, forcés de découvrir ensemble la vérité sur la mort du ministre pour sauver leur propre peau.








Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.