Les cordes à linge de la Basse-Ville


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Carnets d’écrivains | Recherche

Lyne Richard, Les cordes à linge de la Basse-Ville, nouvelles, collection « Réverbération », septembre 2018, 134 p., 23 $. ISBN : 978-2-89763-066-9 (édition papier) • 978-2-89763-067-6 (édition numérique PDF).

« Les cordes sont aussi pleines de départ. C’est durant la première semaine de juillet que je fais mes deuils. Les déménagements bouleversent l’allure de mes cordes. Combien de fois ai-je vu du linge disparaître, ne laissant au ciel que les vêtements de l’autre ? Un homme manquait alors qu’il était présent la semaine d’avant, ou une corde semblait dévêtue de toute féminité. Il arrive que les chagrins d’amour se pendent aux cordes à linge. »

Campé dans le quartier populaire de Saint-Sauveur à Québec, ce roman par nouvelles de Lyne Richard raconte les hauts et les bas d’une petite communauté aux prises avec les aléas de la vie : une femme abandonnée, mère d’un petit garçon, finit par se suicider, un clochard passe et se réjouit de trouver une boîte de papier-mouchoirs intacte dans une poubelle, un sculpteur tombe amoureux d’une inconnue et, tel Pygmalion, la modèle et la remodèle sans cesse. À l’horizon se dressent les cordes à linge de la Basse-Ville, tels de révélateurs des destins croisés et contrastés que Richard raconte avec le doigté, la poésie et la finesse qu’on lui connaît depuis Il est venu avec des anémones.

Lyne Richard est romancière, poète et nouvelliste. Elle habite la ville de Québec où elle est née. Elle consacre la majeure partie de son temps à la création d'œuvres littéraires et visuelles. Elle a publié neuf recueils de poèmes, trois romans, dont Le bruit des oranges et Ne dites pas à ma mère que je suis vivant, et deux recueils de nouvelles, Il est venu avec des anémones et Hurler sans trop faire de bruit.








Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.