Les rendez-vous manqués


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Carnets d’écrivains | Recherche


Esther Croft, Les rendez-vous manqués, nouvelles, collection « Réverbération », octobre 2010, 104 p., 18 $, ISBN : 978-2-923844-03-9 (édition papier) • 978-2-92384415-2 (édition numérique) • 978-2-923844-25-1 (édition ePub).

Prix littéraire des enseignants AQPF-ANEL 2011 (catégorie nouvelle)
Association québécoise des professeurs de français
Association nationale des éditeurs de livres


Un regard percutant

Esther Croft nous offre des moments de lecture inoubliables avec ce recueil de nouvelles où elle scrute l’âme des êtres humains. L’univers que Croft partage avec ses lecteurs n’est pas gentil, douillet, confortable : c’est celui de la blessure, celle que nous avons tous quelque part en nous-mêmes.
Un regard percutant sur la réalité du monde, des relations humaines et, comme toujours, une écriture juste et épurée qui atteint toujours sa cible : le cœur.

Extrait
« Aujourd’hui, c’est Valérie. Valérie Bordeleau qui lance son deuxième roman. Tout juste trente ans et son nom circule déjà plus souvent qu’à son tour dans la presse culturelle et la bouche des libraires. Son premier livre avait reçu une reconnaissance immédiate, il y a deux ans à peine. Dès sa parution, on avait parlé d’une voix singulière, étonnamment affirmée et d’une lucidité douce-amère qui sait ne rien vous épargner de la réalité. C’est tout ce que Mélissa peut en dire. Parce que ce livre-là, elle n’a pas pu le parcourir au delà du troisième paragraphe. Dès les premières lignes, elle a été secouée par la beauté de la langue, par la pure intensité de l’émotion. Tout lui paraissait juste. Trop juste. Et rapidement, elle s’était rendu compte qu’elle ne pourrait à la fois porter le poids des mots et celui de sa propre médiocrité. »

Esther Croft vit à Québec où elle a dirigé des ateliers d’écriture durant une trentaine d’années. Elle a publié cinq recueils de nouvelles et un roman, De belles paroles (2002), qui a remporté le prix des lecteurs France-Québec. En 2006, elle recevait le Prix à la création artistique du CALQ pour la région de Québec. Son recueil de nouvelles Le reste du temps (2007) lui a valu, pour la seconde fois, le prix Adrienne-Choquette ainsi que le Prix de création littéraire de la Ville de Québec et du SILQ. Enfin, elle a été lauréate en 2011 du Prix littéraire des enseignants AQPF-ANEL, catégorie « Nouvelles », pour son recueil Les rendez-vous manqués.








Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.